Estimer son bien, quesaco ?

30 décembre 2017
L’estimation d’un bien immobilier est une étape cruciale dans la vente d’un bien immobilier. Une fois que vous avez décidé de  mettre en vente votre appartement ou maison , vous aller positionner votre produit sur le marché.

Tous les professionnels s’accorderont sur le point suivant : Amis vendeurs lorsque vous positionnez votre prix, merci de respecter la dose prescrite !

Les effets secondaires ?  L’érosion de votre bien, rapport de force qui tourne en faveur de l’acquéreur, prix de vente au final négocié beaucoup moins cher que prévu..

Pour faire simple dans le cadre d’une négociation immobilière nous avons d’un côté notre ami acheteur qui a envie de réaliser une « bonne affaire »  et de l’autre un propriétaire qui souhaite vendre au dessus du prix du marché.  Le propriétaire à soit une relation affective avec son logement et a tendance à perdre en objectivité, soit il a la fâcheuse tendance à se baser son prix de vente sur son prix d’achat, ou prix d’achat + travaux… Compréhensible, mais surtout inefficace.

Quelle Marge de négociation prévoir  ?

Trop de vendeurs cèdent également à la tentation de gonfler leur prix de vente, afin de se laisser «  un maximum de mou » pour négocier, et pourquoi pas se laisser l’opportunité d’avoir de la chance et d’obtenir au final un prix plus élevé que prévu. Pourquoi pas si… vous  vivez dans un monde idéal ( I believe I can fly, I believe I can touch the sky ..).

Si… Le marché de l’immobilier est  très haussier – Ou Si …Votre bien est rare sur le marché.  Le reste du temps, vous l’aurez compris c’est rarement une bonne idée.

Comme au rugby , les consignes sont claires : Respecter les Fondamentaux ! – Un prix cohérent couplé à une bonne stratégie marketing de votre produit.

Se positionner directement au prix du marché de l’immobilier vous permettra de toucher la bonne clientèle et d’être crédible face aux acheteurs.  Lors de la négociation face à un acquéreur, le rapport de  force sera en votre faveur. Merci qui ? Merci  Jackie & … Oups . Merci les autres vendeurs en concurrence avec vous qui ont mal positionnés leur prix.

Dans le cadre d’un achat  74 % des français  « discutent le bout de gras », il est donc judicieux de prévoir une petite marge de négociation, que j’appellerai « marge de courtoisie ». Un geste commercial : oui ! Une négociation dans la négociation : NON !

« Last but no least » , pour fixer un prix au plus  juste et vendre le plus rapidement, il faut absolument prendre en compte d’une part l’offre et la demande sur le marché immobilier, et d’autres part les caractéristiques propres à votre bien ( surface, état, localisation..) Pour être sûr d’être au  bon prix, seul un professionnel de votre quartier peut estimer au plus juste la valeur de votre bien.  Un dernier conseil : Lors de l’estimation de votre bien par votre agent immobilier, le silence est d’or !  Comme l’objectivité totale n’existe pas, nous vous conseillons de ne pas dire à ce dernier combien vous espérez obtenir pour la vente de votre bien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.